Programme printanier

20 mars

Lundi 20 mars, 10 h HNEC | Max Richter – Vivaldi Recomposed

À l’écoute de Vivaldi Recomposed, une réinterprétation des Quatre saisons de Vivaldi signée Max Richter, on ressent l’immense affection que ce dernier porte au célèbre compositeur italien. Le style « post-classique » de Richter est influencé par la musique électronique, le punk, la musique de club et le rock psychédélique. Pour ce projet, Richter a travaillé avec le violoniste Daniel Hope et l’orchestre L’arte del mondo, sous la direction du violoniste Werner Ehrhardt. Ancien membre du Beaux Arts Trio, Daniel Hope est à la fois passionné de musique contemporaine et partisan du répertoire classique standard, ce qui fait de lui le soliste parfait pour cette œuvre de Richter.

Interprètes : Max Richter, Daniel Hope, L’Arte del Mondo, Werner Ehrhardt
Compositeurs : Vivaldi, Richter
Producteur : Isis Productions pour Deutsche Grammophon
Lieu : Funkhaus Nalepastrasse, Berlin
Année : 2014


Lundi 20 mars, 11 h HNEC | Recomposing Vivaldi

Les quatre saisons de Vivaldi figure parmi les pièces les plus connues du répertoire classique. Aux dires du compositeur Max Richter, « la pièce fait partie du paysage musical et de ma vie quotidienne. Je l’entends au supermarché, à la télévision… » Dans son projet Vivaldi Recomposed, il aborde l’œuvre du compositeur italien à titre d’admirateur autant que de compositeur, un pied dans le passé et un pied dans le présent. Selon Richter, « tout ce qu’écrit un compositeur aujourd’hui forme une conversation avec la musique d’hier. » Pour ce projet, Max Richter collabore avec le violoniste Daniel Hope et l’orchestre L’arte del mondo, sous la direction de Werner Ehrhardt.

Interprètes : Max Richter, Daniel Hope, L’Arte del Mondo, Werner Ehrhardt
Compositeurs : Vivaldi, Max Richter
Producteurs : Isis Productions pour Deutsche Grammophon
Année : 2014


Lundi 20 mars, 16 h HNEC | Vivaldi – Les quatre saisons

« La musique, c’est la vie : elle permet d’exprimer nos histoires, nos émotions », estime la violoniste néerlandaise Frederieke Saeijs. Elle incarne parfaitement sa philosophie dans cette interprétation des Quatre saisons de Vivaldi réalisée avec l’Orchestre symphonique des Pays-Bas. Vivaldi n’était ni le premier ni le seul compositeur de son époque à esquisser des portraits musicaux des quatre saisons, mais son interprétation demeure assurément la plus emblématique. Les quatre saisons fait partie des œuvres classiques les plus populaires de tous les temps, à juste titre : la richesse mélodique, les infinis détails et les ambiances distinctes des quatre concertos pour violon en font une œuvre brillante, accessible et intemporelle.

Chef d’orchestre : Arnaud Oosterbaan
Interprètes : Frederieke Saeijs, Orchestre symphonique des Pays-Bas
Producteur : Concert Media
Lieu : Muziekcentrum Enschede, Pays-Bas
Année : 2014


Lundi 20 mars, 21 h HNEC | Stravinsky – Le sacre du printemps

Peu de premières ont été aussi désordonnées que celle du ballet Le sacre du printemps d’Igor Stravinski. Écrit pour les Ballets russes de Serge Diaghilev et chorégraphié par Vaslav Nijinski, le ballet raconte l’histoire d’une jeune fille qui doit danser jusqu’à sa mort comme sacrifice au dieu du Soleil. En 1913, la pièce se heurte à l’incompréhension du public : les rythmes intenses et la chorégraphie inhabituelle sèment la discorde chez le public, créant de vives disputes entre partisans et opposants. Ce n’est que grâce à l’intervention de la police que la représentation peut continuer. Au terme de cette première présentation haute en couleur, Diaghilev aurait dit à Nijinski et à Stravinski que ce scandale était « exactement ce que [qu’il] voulait ».

Chef d’orchestre : Bernhard Haitink
Interprètes : Orchestre philharmonique de Berlin